annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Calculs biliaires avec cholécystite aiguë : causes, symptomes et traitement

Rate this post

La cholécystite aiguë est une inflammation de la vésicule biliaire (organe creux en forme de poire situé au-dessous du foie)

La vésicule biliaire sert de réservoir à la bile, un liquide verdâtre qui favorise la digestion et l’absorption des aliments. Après les repas, la bile s’écoule de la vésicule biliaire dans le canal cystique. De là, elle s’écoule par le conduit hépatique commun pour entrer dans l’intestin grêle (le duodénum plus précisément). Il arrive que ce processus soit inhibé, ce qui provoque une accumulation de bile dans la vésicule biliaire. En réaction, la vésicule biliaire s’élargit et subit une inflammation.

Causes

Dans 90 pour cent des cas, la cholécystite aiguë est provoquée par l’obstruction du canal cystique par des calculs biliaires. Les 10 pour cent de cas restants peuvent être liés à une tumeur ou à d’autres troubles de la voie biliaire principale (inflammation, constriction, kyste, traumatisme, intervention chirurgicale, parasites ou infection). Dans la majorité de cas, cependant, l’infection est la conséquence et non la cause de la cholécystite.

Risques

Les facteurs de risque de la cholécystite aiguë sont les suivants :

  • calculs biliaires
  • alimentation riche en graisses
  • taux élevé de cholestérol
  • alimentation pauvre en fibres
  • vieillesse
  • appartenance au sexe féminin
  • obésité
  • perte de poids rapide
  • prise de certains médicaments
  • grossesse
  • appartenance à certains groupes ethniques (Amérindiens, Mexicains)
  • diabète

Symptômes

Si vous souffrez de cholécystite aiguë, vous encourez les symptômes suivants :

  • douleur
  • tendresse abdominale
  • nausée
  • vomissement
  • fièvre
  • frissons
  • transpiration

La douleur est l’un des facteurs caractéristiques de la cholécystite aiguë. Elle est généralement ressentie dans la partie droite supérieure de l’abdomen. La douleur peut aussi être ressentie entre les omoplates ou se répandre dans l’épaule droite. La douleur se déclare souvent brusquement et peut être très intense. Le plus souvent, il s’agit d’une douleur continue qui peut persister pendant quelques minutes ou quelques heures. Elle peut s’intensifier après les repas.

Diagnostic

Les examens suivants peuvent aider au diagnostic de la cholécystite aiguë :

Analyses de sang

Une analyse de sang fournira à votre médecin une formule sanguine complète (FSC) et une évaluation du fonctionnement du foie. Les résultats pourront aider à révéler une obstruction.

L’échographie

C’est généralement la première étape du diagnostic de la cholécystite aiguë. Elle permet d’obtenir une image des calculs biliaires et de la voie biliaire principale au moyen d’ultrasons.

Radiographie

On fait souvent une radio pour exclure la présence d’autres maladies.

Cholecystographie orale

Le patient avalera des comprimés contenant un colorant avant la radio. Le colorant permettra de détecter des troubles éventuels de la vésicule biliaire, notamment des calculs biliaires.

Scanner de l’acide hépatobiliaire iminodiacétique

Ce scanner est utile pour rechercher et détecter une obstruction de l’écoulement biliaire. Votre médecin injectera une solution dans le système biliaire qui permettra de le visualiser avec une caméra spéciale.

Tomodensitométrie (TDM)

La TDM produit des images transversales de l’abdomen. Ces images permettront à votre médecin de détecter des calculs biliaires.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

L’IRM utilise un champ magnétique et des ondes radio pour produire une image de l’abdomen.

Traitement

La première étape du traitement est le contrôle de l’inflammation. Cela peut être réalisé de la manière suivante :

  • Prise d’antibiotiques pour prévenir ou traiter une infection.
  • Prise de médicaments pour apaiser temporairement la douleur.
  • Jeûne afin de soulager la pression sur la vésicule biliaire

Une fois que la maladie sera stabilisée, votre médecin pourra vous conseiller une opération d’ablation de la vésicule biliaire. C’est le seul moyen sûr d’éviter une récurrence de la cholécystite. Cette opération porte le nom de cholécystectomie. La cholécystectomie peut être réalisée par laparoscopie ou par chirurgie classique.

La laparoscopie se fait par de petites incisions dans l’abdomen. Une petite caméra et des instruments chirurgicaux sont introduits avec l’incision. La caméra permet de visionner des images de l’abdomen sur un écran. Le médecin pourra ensuite guider les instruments pour procéder à l’ablation de la vésicule biliaire. La laparoscopie est préférée à la chirurgie classique à ciel ouvert parce qu’elle peut se pratiquer au moyen de petites incisions. Cela permet une récupération plus rapide. Les patients la préfèrent aussi parce qu’elle ne laisse pas de cicatrice désagréable.

Long terme

Vous n’avez pas besoin de votre vésicule biliaire pour vivre. Après l’ablation de votre vésicule biliaire, vous pourrez reprendre une vie normale.

Prévention

La majorité des cas de cholécystite sont provoqués par des calculs biliaires. Vous pouvez réduire les risques de développer des calculs biliaires :

  • en perdant progressivement du poids si vous souffrez de surpoids ou d’obésité
  • en ayant une alimentation riche en fibres et pauvre en graisses
  • en consommant des fruits et des légumes

A lire

Anémie aplasique idiopathique : causes, symptômes et traitement

Irene

Analyse du facteur X : causes, symptômes et traitement

Irene

Le test de fragilité osmotique : causes, symptomes et traitement

Irene

CBG – Tout sur cet extrait végétal

administrateur

Vitamine D : causes, symptômes et traitement

Irene

Résection transurétrale de la prostate : causes, symptomes et traitement

Irene

Traumatisme acoustique : causes, symptomes et traitement

Irene

Barotraumatisme de l’oreille, ou barotraumatisme auriculaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Embolisation des artères utérines : causes, symptômes et traitement

Irene