annonce-no1.com
innovations écologiques
Energie / Energie renouvelable

Quelles sont les principales innovations écologiques dans le monde du bâtiment ?

Notez cet article

Face aux enjeux liés au développement durable, l’univers de la construction ne saurait rester en marge des innovations écologiques. Il a en effet un grand rôle à y jouer. Depuis maintenant de nombreuses années, les principaux acteurs de ce domaine ont sorti des concepts salutaires. En voici les plus remarquables.

Le Ciment bas carbone

Le ciment traditionnel tel qu’on le connaît a une forte teneur en clinker. Déjà, il faut beaucoup d’énergie pour fabriquer cette composante. En plus, le processus est très polluant puisqu’il rejette énormément de CO2. Afin de pallier ce danger environnemental, l’industrie du ciment a pensé à une alternative. D’où l’idée d’un ciment décarboné dépourvu de clinker. La suppression de cet élément du ciment réduit considérablement l’impact environnemental du carbone issu de sa fabrication. C’est ainsi qu’ont vu le jour les trois ciments bas carbone qui suivent :

    • H-P2A : Il est produit à base d’argile flashée et de silicate (en savoir plus chez Ciments Hoffmann),
  • H-EVA : Fabriqué à partir de gypse et d’argile flashée,
  • H-UKR : Il est produit avec du laitier de haut-fourneau.

Béton de champignon auto-cicatrisant

Il est inventé par l’université de Binghamton. Ce béton est capable de réparer les fissures dans les murs grâce aux champignons. Il s’agit d’une espèce appelée Trichoderma Reesei qui germe lorsqu’elle est à l’intérieur de la fissure. Après sa germination, le champignon produit du carbonate de potassium qui soude les murs fissurés. C’est une solution écologique pour éviter la ruine de certains vieux bâtiments minés par les fissures.

Le béton de chanvre

Cette plante a la particularité de produire d’excellente fibre très résistante sans apport d’engrais. Ses débris sont utilisés après la récolte et sont liés avec de la chaux pour produire le ciment. Son coût de production est relativement faible. En plus de cela, il assure très bien l’isolation thermique et phonique.

La brique silico-calcaire

Il s’agit d’un mélange obtenu à partir de calcaire, de chaux, de sables siliceux et de l’eau moulé. Elle est très appréciée pour sa beauté. Cette brique possède une forte densité, ce qui lui permet de servir de bon isolateur phonique. Elle résiste en plus très bien au feu et permet de maintenir une bonne température ambiante. Ses producteurs sont majoritairement allemands et belges. La brique silico-calcaire représente une solution durable au même titre que le ciment classique. Néanmoins, sa production a l’avantage d’être largement moins polluante.

Les vitres productrices d’électricité

C’est le produit des recherches faites à l’université de Michigan. Ce sont de petites unités solaires transparentes pouvant servir de vitrine. Elles embarquent des substances organiques capables d’absorber et de stocker de l’énergie des rayons solaires. Elles renforcent le rang des solutions d’énergie renouvelable, grande alternative aux énergies fossiles.

Les maisons écologiques

Au fil des années, plusieurs constructions 100 % écologiques ont vu le jour dans divers pays. Ces maisons dites « vertes » produisent leur propre énergie à partir de source éolienne et solaire. Leurs matériaux de constructions sont fabriqués à partir de déchets recyclés et de sources renouvelables. Elles sont aussi dotées de système de collecte de l’eau de pluie qui sera ensuite utilisée pour les besoins du bâtiment. C’est l’incarnation même des innovations dans le domaine.

Les innovations écologiques dans le domaine du bâtiment sont tout aussi remarquables les uns après les autres. Ceci montre que les acteurs du domaine se soucient du développement durable.