annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Appétit accru : causes, symptômes et traitement

Table des matières

Rate this post

Un appétit accru correspond à une envie de manger beaucoup plus ou beaucoup plus souvent, et en quantités beaucoup plus importantes, que votre corps n’en a besoin. Il peut en résulter, sans que tel soit néanmoins nécessairement le cas, une prise de poids.

Le fait de manger devrait atténuer votre faim. Il est normal d’avoir faim après avoir fait de l’exercice, mais cette faim est, d’ordinaire, comblée par le fait de manger. Néanmoins, une augmentation significative de l’appétit durant une période prolongée pourrait être un symptôme de maladie grave, telle que le diabète ou l’hyperthyroïdie. Si vous connaissez une faim excessive et permanente, consultez votre médecin.

Celui-ci pourra décrire cette condition comme une hyperphagie ou polyphagie. Le traitement d’un appétit accru dépend de sa cause sous-jacente.

Causes

Une augmentation de l’appétit peut suivre des activités sportives ou une séance d’exercice physique. Néanmoins, si cette augmentation de l’appétit persiste, elle peut être le symptôme d’une multiplicité de pathologies, et notamment :

  • de stress ou d’anxiété ;
  • de dépression ;
  • de syndrome prémenstruel (l’ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui précèdent les règles) ;
  • de réaction à certains médicaments (et notamment de corticostéroïdes, de cyproheptadine et d’antidépresseurs imipraminiques) ;
  • de boulimie (condition qui pousse les patients à se livrer à des orgies de nourriture avant de se faire vomir et d’utiliser des laxatifs pour éviter de prendre du poids) ;
  • d’hyperthyroïdie (thyroïde excessivement active) ;
  • de la maladie de Basedow (maladie auto-immunitaire à l’origine d’un excès de production hormonale) ;
  • d’une hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) ;
  • de diabète (condition chronique caractérisée par la difficulté du corps à réguler des niveaux de sucre dans le sang).

Diagnostic

En cas d’augmentation durable de l’appétit, en particulier lorsque celle-ci s’accompagne d’autres symptômes, contactez votre médecin.

Votre médecin souhaitera sans doute procéder à un examen physique approfondi et vous peser pour consigner votre poids dans votre dossier. Il vous posera une série de questions et vous demandera notamment :

  • Un diagnostic de maladie chronique a-t-il déjà été posé vous concernant ?
  • Quels médicaments ou suppléments, délivrés sur ordonnance ou en vente libre, prenez-vous ?
  • Essayez-vous de suivre un régime ?
  • Avez-vous récemment pris ou perdu beaucoup de poids ?
  • Avez-vous modifié vos habitudes alimentaires avant de constater une augmentation de votre appétit ?
  • Avez-vous modifié vos habitudes alimentaires ?
  • Quelle est votre alimentation quotidienne type ?
  • Vos mictions sont-elles plus fréquentes ou plus abondantes ?
  • Éprouvez-vous une soif plus intense ?
  • Vos accès de faim excessive sont-ils corrélés avec votre cycle menstruel ?
  • Faites-vous de l’exercice ?
  • Avez-vous récemment été malade ?
  • Consommez-vous de l’alcool ou des drogues illégales ?
  • Vomissez-vous, que ce soit intentionnellement ou non ?
  • Êtes-vous déprimé(e), anxieux/anxieuse ou stressé(e) ?
  • Présentez-vous d’autres symptômes physiques ?

Les tests de diagnostic liés à une augmentation d’appétit peuvent inclure des analyses de sang et des tests de la fonction thyroïdienne destinés à mesurer le niveau des hormones thyroïdiennes dans le corps.

Lorsqu’il n’est pas possible d’identifier une origine physique, votre médecin peut recommander une évaluation psychologique pour en savoir plus et prédire votre comportement en liaison avec cette augmentation de l’appétit.

Traitement

Ne tentez pas de vous soigner vous-même au moyen de coupe-faim en vente libre sans consulter votre médecin. Le traitement de l’appétit excessif dépend de la cause. Toute condition médicale sous-jacente doit être traitée.

Vous êtes en état d’hypoglycémie lorsque votre taux de sucre (glucose) est trop faible (inférieur à 70 mg/dL). Il s’agit alors d’une urgence médicale. Lorsqu’elle n’est pas traitée convenablement, l’hypoglycémie peut conduire à une perte de conscience. Si vous êtes atteint(e) de diabète, vous apprendrez à contrôler vos taux de sucre dans le sang, à reconnaître les signes avant-coureurs de l’hypoglycémie, et à prendre des mesures pour remédier rapidement au problème.

Les conditions telles que les troubles de l’alimentation et la dépression requerront sans doute un conseil psychologique, ainsi qu’un plan de soins médicaux à long terme.

Les maladies telles que le diabète et les troubles comme l’hyperthyroïdie requièrent une évaluation approfondie, une surveillance attentive et un traitement individualisé.

Dans certains cas, des conseils psychologiques peuvent être nécessaires. Lorsque vos problèmes d’appétit sont causés par des médicaments, votre médecin peut modifier le dosage ou essayer un traitement alternatif. Ne tentez jamais de modifier le dosage ni d’arrêter de prendre des médicaments délivrés sur ordonnance sans l’avis de votre médecin.

A lire

Fasciite nécrosante (inflammation des tissus mous) : causes, symptomes et traitement

Irene

Radiographie de la colonne thoracique : causes, symptomes et traitement

Irene

Sinusite frontale aiguë : causes, symptomes et traitement

Irene

Aliments favorables au sommeil : causes, symptomes et traitement

Irene

Analyse de la concentration de chlorure dans le sang : causes, symptomes et traitement

Irene

Hémophilie A : causes, symptômes et traitement

Irene

Résection transurétrale de la prostate : causes, symptomes et traitement

Irene

Bronchiectasie : causes, symptômes et traitement

Irene

Tomodensitométrie du genou : causes, symptomes et traitement

Irene