annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Embolisation des artères utérines : causes, symptômes et traitement

Rate this post

Les fibromes utérins sont des tumeurs composées de muscles lisses qui se forment dans l’utérus. Ils peuvent également être appelés léiomyomes ou myomes. Ils ne sont généralement pas cancéreux. Ils peuvent apparaître seuls ou en groupe, et leur taille peut varier.

Bien que la plupart des fibromes ne provoquent pas de symptômes, certaines femmes connaissent des saignements menstruels très importants, des douleurs pendant les rapports sexuels, des règles douloureuses, un gonflement du bas-ventre, et des complications avec la grossesse et l’accouchement.

En fonction de vos symptômes, votre médecin pourra suggérer le retrait de vos fibromes. Plusieurs options chirurgicales sont possibles, et votre médecin pourra vous aider à décider quelle est celle qui correspond le mieux à votre situation.

L’embolisation des artères utérines est une approche nouvelle du traitement des fibromes. Il s’agit d’une intervention très peu invasive qui stoppe l’approvisionnement sanguin de certaines artères aux fibromes. Sans apport de sang, les fibromes rétrécissent, ce qui soulage les symptômes. Cette procédure est pratiquée à l’hôpital, et implique généralement un séjour d’une nuit après l’intervention.

Préparation

Il est possible qu’on vous demande de ne pas manger ni boire après minuit la veille de l’intervention. Signalez à votre médecin tous suppléments ou médicaments que vous prenez chaque jour, et demandez-lui si vous devez les prendre le jour de l’intervention.

Interventions

Vous serez endormie pour l’embolisation. La meilleure façon d’accéder aux artères utérines est de passer par l’artère fémorale. Celle-ci est située au creux de l’aine, près du bassin. Une anesthésie locale est appliquée et une aiguille est insérée dans l’artère pour y placer le cathéter. Le cathéter est ensuite déplacé dans l’artère et dans l’artère utérine de l’autre côté du bassin.

Une artériographie est pratiquée pour visualiser les artères. Cela implique une radiographie du bassin pendant qu’un liquide de contraste est injecté dans les artères. L’image qui en résulte (l’artériogramme) donne aux médecins une carte de l’irrigation et de la circulation sanguine du bassin.

Des sphères microscopiques d’alcool polyvinyle (PVA) sont ensuite injectées dans les artères utérines. Ces particules restent dans les artères et ne peuvent pas voyager vers d’autres organes. Elles se coincent dans les artères et bloquent progressivement la circulation sanguine vers les fibromes. Une fois que les artères sont complètement bloquées, l’embolisation peut être stoppée. Les deux artères utérines sont embolisées pour garantir que les fibromes ne reçoivent aucun apport sanguin.

Une autre artériographie est effectuée pour confirmer que l’embolisation est complète.

D’autres parties de l’utérus continueront d’avoir une circulation sanguine normale. Toutefois, étant donné que les fibromes sont tellement vascularisés, les particules de PVA sont attirées par les fibromes, bloquant la circulation sanguine vers ces zones.

L’intervention complète prend environ 60 à 90 minutes.

Effets secondaires

Après l’embolisation, vous devrez rester allongée pendant quelques heures pour prévenir la formation de caillots de sang dans l’artère fémorale. Selon la clinique Mayo, la douleur est un effet secondaire courant et l’on pense qu’elle est la conséquence de l’arrêt de la circulation sanguine vers les fibromes. La douleur est généralement la plus intense dans les 24 heures suivant directement l’intervention. Vous recevrez des médicaments anti-douleur en intraveineuse.

Le syndrome de post-embolisation est également courant. Il inclut une légère fièvre, de la fatigue, des nausées et des vomissements. Il disparaît généralement tout seul mais vous serez surveillée pour toute infection durant votre séjour hospitalier. Il est possible que vous ayez des pertes vaginales après l’intervention, ce qui est normal.

La plupart des femmes peuvent quitter l’hôpital le lendemain de l’intervention. On vous donnera peut-être une ordonnance avec des anti-douleurs et des instructions pour observer tout symptôme d’infection.

Une visite de suivi avec votre médecin est importante dans les quatre semaines suivant l’embolisation. Cette visite garantit que vous vous rétablissez correctement et qu’il n’y a pas d’infection.

Il est possible que vous passiez une échographie ou d’autres tests d’imagerie à intervalles réguliers durant l’année suivant l’intervention pour surveiller le rétrécissement de vos fibromes.

Risques

Les complications majeures sont rares, mais l’embolisation des artères utérines comporte des risques, notamment :

  • infection ;
  • perforation d’autres organes au cours de l’intervention ;
  • exposition à la radiation due aux images radiographiques ;
  • tissu cicatriciel ;
  • problèmes possibles en cas de grossesses futures.

En cas d’inquiétude, parlez-en à votre médecin, notamment concernant les risques de l’intervention pour votre santé.

A lire

Anémie aplasique idiopathique : causes, symptômes et traitement

Irene

Le test de fragilité osmotique : causes, symptomes et traitement

Irene

Cinquième maladie de l’enfant (mégalérythème épidémique) : causes, symptomes et traitement

Irene

Retirer une tique : causes, symptômes et traitement

Irene

Facteurs de risque du cancer du poumon : causes, symptomes et traitement

Irene

Comment assurer son bien-être spirituel ? Quelques astuces simples

Emmanuel

Occlusion vasculaire rétinienne : causes, symptomes et traitement

Irene

Tic moteur chronique : causes, symptômes et traitement

Irene

Hyperphagie boulimique : causes, symptômes et traitement

Irene