annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Résection transurétrale de la prostate : causes, symptomes et traitement

Rate this post

La prostate est une glande de la taille d’une noix qui produit le liquide séminal chez l’homme. Cette glande entoure l’urètre, un tube qui relie la vessie à l’extérieur de l’organisme. Chez les hommes, la prostate grossit souvent avec l’âge. Cela enserre l’urètre, ce qui rend la miction plus difficile. C’est un trouble connu sous le nom d’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou adénome prostatique.

Si la prostate devient trop grosse, votre médecin peut vous recommander une intervention appelée résection transurétrale de la prostate (RTUP). Cette intervention chirurgicale peut aider à soulager les symptômes gênants et/ou douloureux liés à l’adénome prostatique.

La prostate grossit naturellement avec l’âge chez les hommes. Selon le National Institute for Health (NIH), on observe généralement un grossissement de la prostate chez les hommes de plus de 40 ans. A l’âge de 80 ans, plus de 90 pour cent des hommes présentent un adénome de la prostate (NIH, 2011).

La chirurgie n’est pas systématiquement la voie à suivre, mais peut être recommandée si la médication et les autres traitements ne soulagent pas les symptômes. Les indications de la nécessité d’une RTUP incluent :

  • une vessie qui ne semble jamais vide
  • des infections urinaires fréquentes
  • un saignement de la prostate
  • un besoin accru d’uriner pendant la nuit
  • des calculs urinaires
  • une miction lente
  • des lésions rénales

Si vous présentez ces symptômes, votre médecin évaluera votre santé globale, vos antécédents médicaux et la taille et la forme de votre prostate pour déterminer si la RUTP peut être adaptée dans votre cas. D’autres interventions peuvent être moins invasives et enlever une plus petite partie de la prostate. D’après la Mayo Clinic, la RTUP est associée à un moindre besoin ultérieur de traitement (Mayo, 2011).

La RUTP est une intervention qui n’implique pas une ablation complète de la prostate. On en enlève plutôt une partie. Vous serez mis sous anesthésie générale afin que vous soyez endormi et ne ressentiez pas la douleur. Une autre option est la rachianesthésie, qui insensibilise les nerfs du bas du corps pour que vous ne ressentiez pas de douleurs.

Votre chirurgien utilisera un instrument long et fin, muni d’une optique, appelé résecteur endoscopique. Cet endoscope est inséré par l’extrémité de votre pénis. L’optique permet au chirurgien de visualiser votre prostate. Votre chirurgien peut alors insérer un instrument chirurgical dans le conduit de l’endoscope pour retirer une portion de votre prostate. La quantité retirée dépendra de la forme et de la taille de votre prostate.

Une fois que l’endoscope est retiré, un auxiliaire médical insèrera un cathéter dans votre pénis pour faciliter l’écoulement d’urine à la suite de l’intervention, et retirer tout caillot sanguin qui a pu se former. L’intervention complète dure typiquement moins d’une heure.

Vous serez hospitalisé pour une durée de un à trois jours après l’intervention de RTUP. Pendant cette période, on vous administrera une grande quantité de fluides par intraveineuse pour stimuler le flux urinaire. Vous pouvez vous attendre à avoir du sang et des caillots de sang dans vos urines pendant cette période.

D’après Aurora Healthcare, une affection rare connue sous le nom de syndrome de la RTU peut se présenter chez environ 2 pour cent des patients subissant une intervention de RTUP (Aurora, 2011). Prévenez votre médecin si vous présentez une des complications liées au syndrome TUR, qui apparaissent généralement dans les 24 heures suivant l’intervention. Ces complications incluent :

  • modification de la pression artérielle
  • rythme cardiaque anormal
  • augmentation de la vitesse de respiration
  • nausées et vomissements
  • troubles de la vision
  • confusion
  • agitation

La RTUP nécessite généralement une période de convalescence de six à huit semaines pendant laquelle vous devriez vous abstenir de toute activité fatigante. Si vous souffrez des symptômes d’une infection, tels que fièvre, saignements persistants ou impuissance, qui durent plus de trois mois, ou de douleurs qui ne peuvent pas être atténuées par médication, prévenez votre médecin.

Comme l’intervention nécessite une anesthésie générale et est invasive, des effets secondaires peuvent apparaître. En plus du syndrome de la RTU, les effets secondaires incluent :

  • caillots sanguins
  • troubles respiratoires
  • risques d’infection
  • pertes de sang
  • crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral
  • réaction à l’anesthésie

Du fait de la fragilité des tissus entourant la prostate, il est possible de subir des complications incluant :

  • difficulté à contrôler le jet d’urine
  • infertilité
  • difficulté à maintenir ou à avoir une érection
  • sténose urétrale limitant le flux urinaire
  • éjaculation rétrograde (le sperme reflue dans la vessie)
  • lésions aux organes internes

Discutez de chacun de ces risques avec votre médecin pour déterminer si la RTUP est la meilleure option pour vous.

A lire

Néphrite interstitielle : causes, symptômes et traitement

Irene

La maladie de Wilson : causes, symptômes et traitement

Irene

Béribéri : causes, symptômes et traitement

Irene

Cinquième maladie de l’enfant (mégalérythème épidémique) : causes, symptomes et traitement

Irene

Hyperactivité : causes, symptômes et traitement

Irene

Dosage de créatinine dans les urines : causes, symptomes et traitement

Irene

Cellulite des paupières (cellulite orbitaire) : causes, symptômes et traitement

Irene

Analyse du facteur VII : causes, symptomes et traitement

Irene

Embolisation des artères utérines : causes, symptômes et traitement

Irene