annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Empoisonnement à l’alcool isopropylique (IPA ou isopropanol) : causes, symptomes et traitement

Rate this post

Il se produit quand le foie n’est plus en mesure de gérer la quantité de ce produit chimique présente dans le corps. Son ingestion peut être accidentelle ou délibérée. L’IPA est bon marché et provoque une intoxication rapide. Il se trouve dans l’alcool à friction, les tampons d’alcool, de nombreux produits de nettoyage et des produits d’hygiène personnelle, tels que les désinfectants pour les mains. Certains avalent parfois ces produits pour s’enivrer, d’autres pour tenter de se suicider. L’IPA absorbé par la peau peut aussi provoquer l’empoisonnement.

Les symptômes peuvent apparaître immédiatement ou au bout de quelques heures. L’empoisonnement à l’IPA peut provoquer la confusion et des douleurs aiguës. Le médecin devra examiner les antécédents médicaux du patient et découvrir quand, pourquoi et où l’ingestion s’est produite afin de pouvoir offrir un bon traitement.

L’objectif du traitement est d’évacuer l’isopropanol du corps. Le médecin essaiera de garder le patient hydraté et fonctionnel.

Si vous soupçonnez un empoisonnement à l’IPA, faites-vous soigner immédiatement.

Le corps est capable de gérer de petites quantités d’isopropanol. Trente pour cent de cette substance sont excrétés sans transformation par les reins. Les 70 % restants sont décomposés en acétone par l’alcool déshydrogénase (ADH). L’acétone est évacuée du corps par les poumons ou les reins (Canadian Family Physician, 2009). Si vous avez absorbé plus d’IPA que votre corps est capable de gérer, l’empoisonnement peut se produire.

Il est possible d’atteindre un niveau toxique d’IPA accidentellement ou délibérément. Étant donné que l’IPA est aisément absorbé par la peau, un usage topique peut entraîner une intoxication accidentelle. Utilisations de l’isopropanol susceptibles de provoquer un empoisonnement :

  • Intoxication : L’IPA produit une ivresse intense et facilement disponible (par ex. dans les désinfectants pour les mains), c’est pourquoi il est fréquemment choisi comme source d’ivresse. L’ingestion d’une trop grande quantité peut causer l’empoisonnement.
  • suicide : L’IPA est l’ingrédient principal dans un grand nombre de produits de nettoyage. Sa disponibilité en fait un choix facile pour le suicide.
  • surexposition accidentelle par la peau : Renverser de grandes quantités d’IPA sur la peau peut être mortel. Les personnes travaillant avec de l’IPA dans des laboratoires ou des usines courent un risque particulier de surexposition.
  • en combinaison avec des antidépresseurs : Certains antidépresseurs augmentent les effets de l’IPA. Par conséquent, prises ensemble, ces substances seront toxiques en plus petites quantités.
  • expérimentation : Les enfants mâchent parfois des objets ou boivent des produits qu’ils trouvent à la maison. Si ces produits contiennent de l’IPA, les enfants peuvent souffrir d’empoisonnement.

Les symptômes varient en fonction du type et de l’ampleur de l’empoisonnement. Parfois les symptômes n’apparaissent pas pendant plusieurs heures.

Les symptômes de l’empoisonnement à l’IPA incluent :

  • vertiges
  • hypotension
  • douleurs abdominales
  • nausées

Les symptômes graves de l’empoisonnement à l’IPA incluent :

  • troubles respiratoires sérieux
  • coma
  • gastrite sévère (inflammation de la muqueuse de l’estomac causant des douleurs abdominales aiguës, des nausées, des vomissements, etc.)

Ce diagnostic nécessite un examen des antécédents médicaux du patient. Le médecin pourra faire une évaluation physique des signes d’exposition (lésions cutanées, par exemple). Il pourra aussi prélever un échantillon de sang, car l’IPA est parfois présent avec d’autres produits chimiques, comme les produits de nettoyage.

Le médecin posera les questions suivantes :

  • Comment l’empoisonnement s’est-il produit ? (Avez-vous bu le produit ? L’avez-vous renversé sur vous ?)
  • Quelle était la source de l’empoisonnement ? (L’idéal est d’apporter le contenant du produit, qui fournira des détails précis.)
  • Quelle était votre intention ? (Où cela s’est-il produit ? L’avez-vous pris intentionnellement ?)
  • Prenez-vous des médicaments en ce moment ? Y avait-il de l’alcool éthylique dans le produit ?

Le médecin pourra prescrire les analyses suivantes :

  • formule sanguine complète (pour détecter une infection ou des dommages cellulaires)
  • détermination des électrolytes dans des échantillons de sérum (pour voir si vous êtes hydraté)
  • analyse toxicologique

Votre médecin fera les examens physiques suivants :

  • examen de la peau (dommages potentiellement visibles)
  • examen neurologique (pour déterminer s’il y a trouble cérébral)
  • examen du cœur et des poumons (l’empoisonnement à l’IPA peut provoquer des troubles de la respiration)

Fournissez autant de détails que possible à votre médecin. Cela l’aidera à faire le meilleur choix de traitement possible.

Traitements possibles pour l’empoisonnement à l’IPA :

  • hémodialyse (élimine l’alcool isopropylique et l’acétone du sang)
  • dialyse (quand les reins du patient ne fonctionnent pas)
  • oxygénothérapie (l’acétone est excrétée par les poumons, et un apport d’oxygène accélère le processus)
  • remplacement liquidien (en cas de déshydratation)

Ne provoquez pas de vomissements car cela pourrait endommager l’œsophage. Consultez un médecin immédiatement. Si vous savez quelle substance vous avez absorbé, apportez le contenant du produit. Laissez toutes les décisions au personnel médical.

A lire

Le foramen ovale perméable : causes, symptomes et traitement

Irene

Surdose d’acétaminophène avec codéine : causes, symptômes et traitement

Irene

Crampes musculaires : causes, symptômes et traitement

Irene

Anémie aplasique idiopathique : causes, symptômes et traitement

Irene

Douleur au talon : causes, symptômes et traitement

Irene

Phlébographie des jambes/extrémités inférieures : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements pour la démence : causes, symptomes et traitement

Irene

Cauchemars : causes, symptomes et traitement

Irene

Occlusion vasculaire rétinienne : causes, symptomes et traitement

Irene