annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Anémie aplasique idiopathique : causes, symptômes et traitement

Rate this post

Il s’agit de l’interruption de la production de nouveaux globules rouges (également appelés érythrocytes ou hématies), par la moelle osseuse. Cette pathologie peut entraîner des problèmes de santé graves.

Elle est rare, mais peut se révéler fatale en l’absence de traitement. En cas de symptômes d’anémie aplasique, il faut consulter immédiatement un médecin.

Anémie

Anémie

Quand une personne est anémique, elle ne produit pas suffisamment de globules rouges fonctionnels. Les érythrocytes sont les globules qui transportent l’oxygène. En cas d’anémie, le corps ne transporte pas l’oxygène efficacement. Cela peut provoquer de la fatigue et de la faiblesse.

Les érythrocytes transportent l’oxygène au moyen de l’hémoglobine, qui est une protéine nécessaire à cette action. Elle se lie étroitement à l’oxygène dans les régions du corps riches en cet élément, et le libère dans les régions qui en manquent. L’hémoglobine est la protéine qui donne sa couleur rouge au sang.

Elle contient du fer, un minéral qui lui permet de se lier à l’oxygène. Beaucoup de cas d’anémie proviennent d’une carence en fer et sont faciles à traiter. Cependant, l’anémie aplasique commence avec un problème de moelle osseuse ne découlant pas d’une carence en fer.

Causes

Cette maladie est causée par un endommagement de la moelle osseuse.

Les cellules souches dans la moelle produisent normalement des cellules sanguines, notamment,

  • des globules rouges (ou érythrocytes ou hématies)
  • des globules blancs (ou leucocytes)
  • des plaquettes (ou thrombocytes)

Chez les personnes souffrant d’anémie aplasique, cette production est interrompue. Les cellules souches sont endommagées et un nombre insuffisant de globules rouges est produit.

Beaucoup de pathologies peuvent endommager la moelle osseuse. Chez les personnes souffrant d’anémie aplasique, la cause de ces lésions est inconnue. C’est ce que signifie idiopathique .

Certains scientifiques pensent qu’il pourrait s’agir d’une maladie auto-immune, qui fait que le corps attaque ses propres cellules comme si elles étaient infectieuses.

L’anémie aplasique n’est pas causée par une carence en fer.

Symptômes

Ses symptômes sont similaires à ceux de l’anémie générale. Quand on manque de globules rouges, les symptômes suivants peuvent apparaître :

  • vertiges
  • fatigue excessive
  • sensibilité au froid
  • faiblesse
  • rythme cardiaque élevé
  • irritabilité
  • teint pâle
  • essoufflement

Une faible numération d’hématies peut provoquer :

  • saignements de nez
  • saignements des gencives
  • formation aisée d’ecchymoses
  • démangeaisons accompagnées de petits boutons

Les effets de l’anémie aplasique sur les niveaux des globules blancs (leucocytes) ne sont pas faciles à détecter. Cependant, avec moins de leucocytes, le corps est plus susceptible aux infections.

Diagnostic

Tous les types d’anémie sont d’abord diagnostiqués par une analyse de sang. Une formule sanguine complète (FSC) indiquera la présence de niveaux faibles d’hématies, de leucocytes ou de plaquettes.

Une fois l’anémie diagnostiquée, il faut en déterminer la cause. Si le médecin soupçonne une anémie aplasique, il faudra peut-être réaliser une biopsie de moelle osseuse. Une aiguille sera insérée dans l’os de la hanche pour recueillir de la moelle. L’échantillon sera examiné pour déterminer le nombre de cellules souches présentes.

Le médecin déterminera alors si l’anémie aplasique idiopathique est aiguë ou chronique. Les cas aigus se déclarent soudainement et sont plutôt graves. Cet état pathologique risque d’empirer rapidement. Les cas chroniques se développent plus lentement, mais sont aussi, voire plus, difficiles à traiter que les cas aigus.

Traitement

Le traitement dépendra de la gravité de votre état. Certaines formes bénignes n’exigent pas de traitement. Cependant, beaucoup de cas intermédiaires exigent des transfusions de sang et de plaquettes. Des transfusions sont généralement nécessaires pour les cas aigus.

Dans les cas graves, il est possible d’utiliser des greffes de moelle osseuse. Cette technique remplace les cellules souches du patient par celles d’un donneur. Elle réussit le mieux chez le patient âgé de moins de 40 ans ayant comme donneur un membre de sa fratrie.

Pronostic

L’anémie aplasique idiopathique grave et aigue peut être fatale. Un traitement adéquat est essentiel. Les patients les plus jeunes ont les meilleures chances de survie. Ils réagissent généralement bien au traitement.

Complications potentielles du traitement :

  • effets indésirables des médicaments
  • infections
  • hémorragies
  • échec d’une greffe de moelle osseuse

Prévention

Il n’existe aucune méthode connue pour prévenir l’anémie aplasique idiopathique. Contrairement aux autres formes d’anémie, il n’est pas possible de la prévenir en utilisant des suppléments de fer.

Observez votre corps. Parlez à votre médecin si vous développez les symptômes de l’anémie. L’administration rapide d’un traitement peut vous aider à vous sentir mieux.

A lire

Défaut de coordination du mouvement : causes, symptômes et traitement

Irene

Crampes musculaires : causes, symptômes et traitement

Irene

Lymphome cérébral primaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Hémorroïdes : causes, symptomes et traitement

Irene

Eczéma dyshidrotique : causes, symptomes et traitement

Irene

Comment assurer son bien-être spirituel ? Quelques astuces simples

Emmanuel

Symptômes de la schizophrénie : causes, symptômes et traitement

Irene

La pléthysmographie pulmonaire : causes, symptomes et traitement

Irene

Aspergillose broncho-pulmonaire allergique : causes, symptômes et traitement

Irene