annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Facteurs de risque du cancer du poumon : causes, symptomes et traitement

Rate this post

Certains comportements, ainsi que l’exposition à des facteurs environnementaux nocifs, accroissent le risque de cancer du poumon. D’autres facteurs de risque incontrôlés font que certaines personnes sont naturellement plus vulnérables à la maladie. Le fait de fumer inclut tous les facteurs de risque et augmente spectaculairement le risque de développer un cancer du poumon.

Antécédents et choix de mode de vie individuels

Tabagisme

Le fait de fumer du tabac (cigarettes, cigares ou pipe) est le premier facteur de risque en relation avec le cancer du poumon. Il est responsable de près de 90 % de tous les cancers du poumon. Le tabac et la fumée du tabac contiennent approximativement 4 000 substances chimiques (parmi lesquelles de l’oxyde d’azote et du monoxyde de carbone), beaucoup cancérigènes (causant un cancer). L’inhalation des substances chimiques contenues dans une cigarette entraîne immédiatement un changement des tissus pulmonaires. Initialement, votre corps peut réparer le dommage. Toutefois, son aptitude à le faire décroît au fur et à mesure que l’exposition continue. Plus fréquemment et plus longtemps vous fumez, plus grands sont les risques de cancer du poumon.

Si vous ne fumez pas mais êtes régulièrement exposé(e) à la fumée de cigarette dans votre environnement quotidien (chez vous ou sur votre lieu de travail, ou dans des restaurants et bars), vous accroissez votre risque d’être victime d’un cancer du poumon de 20 % à 30 %).

Génétique

La recherche laisse penser que si un membre de votre famille immédiate (père, mère, frère ou sœur, oncle, tante, grand-parent) a, ou a eu, un cancer du poumon, vous courez un risque légèrement supérieur de développer la maladie, même si vous ne fumez pas. Pour l’instant, il est difficile de dire si la génétique est cause de cancer du poumon, ou si elle accroît simplement votre risque.

Âge

Le cancer du poumon affecte habituellement les plus de 50 ans, et la plupart des patients diagnostiqués sont âgés de plus de 65 ans. Plus vous êtes âgé(e), plus vous avez été exposé(e) à des substances chimiques nocives, ce qui accroît d’autant le risque que vous développiez un cancer.

Régime alimentaire

Un régime alimentaire équilibré apporte à votre corps les vitamines et les minéraux dont il a besoin pour rester en bonne santé. (Certaines études laissent cependant penser que les compléments en bêta carotène peuvent augmenter le risque de cancer du poumon chez les fumeurs.) Si vous ne consommez pas un mélange diversifié d’aliments sains (par exemple, des fruits et légumes), vous augmentez votre risque de cancer du poumon, en particulier si vous êtes fumeur/fumeuse.

Antécédents de pathologie pulmonaire

Une maladie pulmonaire antérieure, et notamment la tuberculose, une bronchite récurrente, l’emphysème ou une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), peut être cause d’une inflammation et de la présence de tissu cicatriciel. Si vous avez des antécédents de maladie chronique affectant les poumons, il est possible que vous couriez un risque accru de développer un cancer du poumon.

Radiothérapie thoracique

Une radiothérapie utilisée pour traiter d’autres cancers, tels qu’un lymphome non hodgkinien ou un cancer du sein, peut accroître votre risque de cancer du poumon, notamment si vous fumez.

Facteurs environnementaux

Radon

Le radon est un gaz inodore, incolore et insipide généré naturellement par la décomposition de l’uranium contenue dans la roche et le sol. Des niveaux dangereux de radon non détectés existent parfois dans l’environnement de travail ou à la maison. En outre, les fumeurs courent plus de risque d’être affectés par le radon que les non-fumeurs. Le radon est la deuxième cause de cancer du poumon aux États-Unis.

Amiante

L’amiante est un matériau industriel utilisé pour la fabrication d’isolants et comme produit ignifuge. Lorsque le matériau se dégrade, des microfibres se répandent dans l’air et peuvent être inhalées. Si vous êtes régulièrement exposé(e) à l’amiante, vous courez un risque plus important de développer un cancer du poumon.

Autres substances chimiques et minéraux

L’exposition à d’autres substances chimiques, telles que l’arsenic, le béryllium, le cadmium, le chlorure de vinyle, les composés de nickel, les composés de chrome, les produits du charbon, le gaz moutarde, les éthers de chlorométhyle et les gaz d’échappement de moteurs diesel, accroissent considérablement votre risque de cancer du poumon.

Pollution atmosphérique

De récentes études indiquent que la pollution atmosphérique, en particulier lorsque vous vivez ou travaillez dans un environnement urbain où la qualité de l’air est médiocre, peut augmenter légèrement votre risque de cancer du poumon. Le risque n’en demeure pas moins considérablement plus faible que celui lié au tabagisme. Seul 5 % des décès résultant d’un cancer du poumon dans le monde sont causés par la pollution atmosphérique environnementale.

A lire

Syndrome de l’X fragile (ou  » syndrome de Martin et Bell « , ou  » syndrome d’Escalante « ) ;

Irene

Bulles : causes, symptômes et traitement

Irene

Cauchemars : causes, symptomes et traitement

Irene

Cellulite des paupières (cellulite orbitaire) : causes, symptômes et traitement

Irene

Dosage de créatinine dans les urines : causes, symptomes et traitement

Irene

Faiblesse : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements pour la démence : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements de la ménopause : causes, symptomes et traitement

Irene

Kuru : causes, symptomes et traitement

Irene