annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Tachycardie ventriculaire : causes, symptomes et traitement

Rate this post

La tachycardie ventriculaire est un rythme cardiaque très rapide provoqué par un dysfonctionnement dans l’un des ventricules du cœur. Il s’agit d’un pouls supérieur à 100 battements par minute avec au moins trois battements irréguliers d’affilée.

La tachycardie ventriculaire peut survenir en présence ou non de maladie cardiovasculaire. Cela peut donner la sensation que votre cœur s’emballe. Il est possible que vous vous fatiguiez vite ou que vous ayez des vertiges.

Le traitement dépendra des symptômes et de la cause. Dans certains cas, aucun traitement n’est requis. Dans d’autres, un dispositif pourra être implanté pour stopper la tachycardie lorsqu’elle se produit. La pathologie peut se présenter sans symptôme, où elle peut provoquer un arrêt cardiaque soudain.

Classification

Classification

La classification de la tachycardie ventriculaire est basée en fonction de :

  • durée (combien de temps l’épisode dure) ;
  • morphologie (forme sur un ECG) ;
  • effets hémodynamiques (effet sur le sang pompé dans le cœur).

Les types de tachycardie ventriculaire sont :

  • la tachycardie ventriculaire non soutenue stoppe spontanément sans causer de problèmes de circulation sanguine ;
  • la tachycardie ventriculaire soutenue qui dure plus de 30 secondes et/ou nécessite une aide pour être stoppée ou entraîne des problèmes de circulation sanguine majeurs qui peuvent conduire à des évanouissements ;
  • la tachycardie ventriculaire monomorphe par laquelle chaque battement de cœur ressemble au suivant à l’ECG ;
  • la tachycardie ventriculaire polymorphe est une tachycardie dans laquelle l’apparence des battements de cœur varie à l’ECG.

Risques

Les facteurs de risque de la tachycardie ventriculaire incluent :

  • maladie coronarienne : durcissement et rétrécissement des artères qui apportent le sang vers le cœur ;
  • antécédents de crise cardiaque ;
  • antécédents familiaux de tachycardie ventriculaire.

Causes

Un grand nombre de facteurs peuvent causer une tachycardie ventriculaire. Parfois, il n’y a pas de cause apparente. Les causes les plus courantes de tachycardie ventriculaire sont d’origine cardiaque.

Les causes connues de tachycardie ventriculaire incluent :

  • maladie cardiaque structurelle (qui peut être due à des tissus cicatriciels résultant d’une crise cardiaque précédente) ;
  • maladie cardiaque ischémique (provoquée par une diminution de l’apport sanguin vers le cœur) ;
  • ischémie coronarienne aiguë (la cause la plus courante de mort cardiaque subite en dehors de l’hôpital).

Certaines formes de tachycardie ventriculaire sont héréditaires (de famille). Exemples :

  • tachycardie polymorphe catécholaminergique : l’exercice cause une augmentation de la fréquence cardiaque, qui varie d’un battement à l’autre et qui peut entraîner un évanouissement et même la mort.
  • dysplasie arythmogène du ventricule droit : cause une tachycardie ventriculaire polymorphe ou monomorphe.

Symptômes

La tachycardie ventriculaire peut vous donner l’impression que votre cœur va exploser tellement il bat vite. Les symptômes incluent :

  • syncope (évanouissement) ;
  • fatigue (votre corps a l’impression d’avoir fait trop d’exercice, mais c’est juste que votre cœur bat trop vite);
  • tachycardie (fréquence cardiaque très rapide) ;
  • vertiges ;

Diagnostic

Un diagnostic de tachycardie ventriculaire est posé en écoutant et en observant le cœur. Les examens utilisés pour poser ce diagnostic incluent :

  • électrocardiogramme (ECG) : il fournit un relevé de vos battements de cœur, permettant aux médecins de détecter les anomalies ;
  • échographie transœsophagienne : procédure par laquelle une sonde à ultrasons est placée dans l’œsophage pour permettre d’avoir des images plus claires et de mieux écouter le cœur ;
  • imagerie par résonance magnétique cardiaque (IRMC) : scanner IRM du cœur.

Traitement

L’objectif du traitement est de corriger immédiatement le rythme cardiaque et de prévenir les épisodes futurs. En cas d’urgence, le traitement peut inclure :

  • RCP ;
  • défibrillation électrique ;
  • choc électrique ;
  • médicaments anti-arythmiques donnés en intraveineuse.

Le traitement de long terme peut inclure des médicaments anti-arythmiques oraux. Toutefois, ils sont fréquemment évités du fait des effets secondaires sévères. Les autres traitements de long terme incluent :

  • défibrillateur cardioverteur : un dispositif implanté dans le corps pour stopper la tachycardie lorsqu’elle se produit ;
  • ablation par radiofréquence : elle détruit les voies de conduction anormale qui provoquent les battements de cœur irréguliers ;
  • la thérapie de resynchronisation cardiaque : un type de pacemaker implanté pour régulariser les battements de cœur.

Pronostic

Si elle n’est pas traitée, la tachycardie ventriculaire place un patient face à un risque plus élevé de mort cardiaque subite. Les patients équipés de dispositifs implantés ont une bonne perspective. Une fois qu’ils sont en place, ces dispositifs peuvent empêcher la mort cardiaque subite et maintenir le bon fonctionnement cardiaque d’un patient. Les complications d’un pacemaker implanté ou les lésions dues à une ablation sont peu fréquentes.

A lire

Agoraphobie : causes, symptomes et traitement

Irene

Sténose valvulaire pulmonaire : causes, symptomes et traitement

Irene

Lymphome cérébral primaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Symptômes de la schizophrénie : causes, symptômes et traitement

Irene

Cellulite des paupières (cellulite orbitaire) : causes, symptômes et traitement

Irene

Analyse de la concentration de chlorure dans le sang : causes, symptomes et traitement

Irene

Les avantages et les inconvénients de la gastrectomie verticale

Irene

Trouble de l’anxiété de séparation : causes, symptômes et traitement

Irene

Facteurs de risque du cancer du poumon : causes, symptomes et traitement

Irene