annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Adénoïdite : infection des tissus qui luttent contre l’infection

Rate this post

L’adénoïdite est une inflammation des adénoïdes. Les adénoïdes sont des masses de tissus lymphatiques qui aident le corps à lutter contre l’infection. Les adénoïdes se trouvent dans le pharynx (la gorge), juste en arrière du nez. Avec les amygdales, les adénoïdes constituent la première ligne de défense dans la gorge.

Le système lymphatique assume plusieurs fonctions qui vont contribuer à vous protéger des infections. Les adénoïdes stockent les globules blancs et les anticorps qui contribuent à détruire de possibles infections susceptibles de constituer une menace pour votre santé. En cas d’inflammation, les adénoïdes peuvent ne pas fonctionner correctement.

L’adénoïdite peut être due à une infection bactérienne, comme par exemple un streptocoque, ou par des virus, tels que, entre autres, celui d’Epstein-Bar.

Certains facteurs de risques vous exposent à des infections des tissus adénoïdes. Les risques sont notamment les suivants :

  • Infections récurrentes de la gorge, du nez ou de la tête ;
  • infections des amygdales ;
  • des contacts avec les virus, germes et bactéries en suspension dans l’atmosphère.

Chacun naît avec des glandes adénoïdes importantes. Elles rétrécissent au fil des années. Les enfants sont plus fréquemment susceptibles de contracter une adénoïdite, leurs glandes adénoïdes n’ayant pas encore rétréci.

L’adénoïdite peut se manifester d’abord par un gonflement ou hypertrophie des tissus. L’enflure est susceptible de bloquer ou restreindre les voies respiratoires. Vous aurez éventuellement du mal à respirer par le nez.

Entre autres problèmes liés à l’enflure des adénoïdes, on notera :

  • des difficultés à prononcer certaines lettres de l’alphabet, par exemple la lettre m ;
  • vous donnez l’impression de parler par le nez ;
  • vous avez un mal de gorge ou la gorge sèche à force de respirer par la bouche ;
  • vous respirez plus facilement par la bouche que par le nez. Il se peut que ce soit la seule solution pour vous si vos glandes adénoïdes sont très gonflées ;
  • ronflement pendant la nuit ou pendant le sommeil ;
  • signes d’infection, comme par exemple un nez qui coule produisant du mucus vert ou décoloré.

Il se peut que vous éprouviez un certain nombre de complications liées à l’adénoïdite. Ces complications peuvent entraîner des inflammations chroniques ou graves des tissus adénoïdes qui se propagent à d’autres zones de la tête et du cou.

Infection auriculaire

Il se peut que vous ayez des infections de l’oreille moyenne. Vos glandes adénoïdes se situent à proximité des tubes auditifs dans l’oreille moyenne. Les symptômes de l’adénoïdite augmentant, l’inflammation peut bloquer l’ouverture des tubes conduisant à l’oreille moyenne, ce qui entraîne des infections et des problèmes auditifs.

Otite muqueuse à tympan

Cette complication intervient lorsque du mucus s’accumule et bloque l’oreille moyenne, ce qui affecte votre audition. Elle commence généralement par un blocage des tubes auditifs (ou d’Eustache), à savoir les tubes qui permettent au fluide de s’écouler des oreilles.

Problèmes de sinus (sinusite)

Vos cavités sinusales peuvent se remplir de fluide et s’infecter. Les sinus sont les zones creuses dans les os du visage qui contiennent des poches d’air.

Infections thoraciques

Si vos glandes adénoïdes contractent une infection grave du fait d’un virus ou de bactéries, vous êtes susceptible d’avoir une infection thoracique (pneumonie ou bronchite, par exemple). Les infections peuvent se propager aux poumons, bronchioles et autres structures de l’appareil respiratoire.

Votre médecin généraliste vous renverra éventuellement à un spécialiste nez-gorge-oreilles, ou otorhinolaryngologiste (oto-rhino-laryngologiste, ORL). Le spécialiste ORL, du fait de sa spécialisation, est mieux à même de traiter les infections et pathologies du nez, de la gorge et des oreilles. Vous devrez éventuellement subir un examen physique afin de déterminer le lieu de l’infection.

Autres tests :

  • les examens de la gorge à l’aide d’écouvillons permettant de prélever des échantillons de bactéries et d’autres organismes ;
  • des examens sanguins permettant de déterminer la présence d’organismes ;
  • une radiographie des glandes adénoïdes afin de déterminer la taille et l’étendue de l’infection.

Le spécialiste ORL pourra vous interroger sur vos antécédents familiaux afin de déterminer s’il s’agit d’une pathologie héréditaire.

Votre médecin pourra prescrire des antibiotiques pour soigner votre infection. Le recours aux antibiotiques s’avère fréquemment utile pour le traitement des tissus adénoïdiens enflammés. L’ablation chirurgicale des glandes adénoïdes peut également s’avérer être une solution. Ce type d’intervention est réalisé lorsque :

  • il n’y a pas d’amélioration après un traitement à base d’antibiotiques ;
  • vous avez des infections à répétition
  • cet état est coexistant d’une autre pathologie sous-jacente (cancer ou tumeur de la gorge et du nez) ;
  • les glandes adénoïdes entraînent des problèmes respiratoires ou de déglutition ;

La plupart des antibiotiques permettent d’éradiquer les infections. Votre respiration et votre déglutition vont également s’améliorer.

Il est possible de prévenir les infections des glandes adénoïdes, aussi bien pour vous que pour vos enfants, en consommant des aliments sains et en absorbant beaucoup de liquides. Le fait de dormir suffisamment la nuit peut également contribuer à résoudre ce problème. Si votre enfant souffre des glandes adénoïdes, consultez votre pédiatre.

A lire

Kuru : causes, symptomes et traitement

Irene

Le test de fragilité osmotique : causes, symptomes et traitement

Irene

Occlusion vasculaire rétinienne : causes, symptomes et traitement

Irene

Hyperactivité : causes, symptômes et traitement

Irene

Tachycardie ventriculaire : causes, symptomes et traitement

Irene

Mesure de la protéine S : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements de la ménopause : causes, symptomes et traitement

Irene

Algie post-zostérienne : causes, symptômes et traitement

Irene

Cinquième maladie de l’enfant (mégalérythème épidémique) : causes, symptomes et traitement

Irene