annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Néphrite interstitielle : causes, symptômes et traitement

Rate this post

Il s’agit d’une affection rénale caractérisée par un gonflement entre les tubules des reins. La fonction principale des reins est de filtrer le sang. Les tubules rénaux contrôlent la réabsorption de l’eau et de substances organiques importantes provenant du filtrat rénal et la sécrétion de substances inutiles dans le filtrat en vue de l’excrétion urinaire. Le gonflement de ces tubules peut provoquer un certain nombre de symptômes rénaux allant de légers à sévères.

La néphrite interstitielle peut être aiguë ou chronique. La néphrite interstitielle aiguë (NIA) représente de 10 à 15 % de toutes les hospitalisations causées par une défaillance rénale aux États-Unis. (Abuhmaid, F. et Kumbar, L., 2011)

Causes

La NIA résulte fréquemment d’une réaction allergique. Au moins 70 % des cas de NIA peuvent être attribués à une réaction indésirable à des médicaments. La NIA peut être déclenchée par plus de 100 médicaments différents, dont beaucoup appartiennent aux catégories suivantes :

  • antibiotiques
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • inhibiteurs de la pompe à protons (pour traiter la production excessive d’acide gastrique)

Les réactions allergiques aux médicaments sont plus graves chez les patients âgés et plus susceptibles de provoquer des lésions rénales permanentes. (Munar, M. et Singh, H., 2007)

Causes possibles de néphrite interstitielle non allergique :

  • maladies auto-immunes, comme le lupus érythémateux
  • faibles taux de potassium dans le sang
  • taux élevés de calcium dans le sang
  • certaines infections

La néphrite interstitielle non allergique peut être chronique ou aiguë. Les formes chroniques durent parfois quelques mois, voire plus longtemps. Elles sont habituellement causées par des conditions sous-jacentes chroniques.

Risques

Les personnes âgées sont le groupe le plus susceptible à la NIA, parce qu’elles prennent souvent de nombreux médicaments. En outre, elles sont parfois déconcertées par la complexité des combinaisons de médicaments qu’elles doivent prendre.

Parmi les autres groupes très vulnérables à la néphrite interstitielle, citons les personnes qui :

  • prennent chroniquement des analgésiques en vente libre
  • souffrent de maladies auto-immunes
  • souffrent de sarcoïdose, une maladie inflammatoire des poumons

Symptômes

Le symptôme le plus fréquent est une diminution de la quantité d’urine excrétée. Cependant, dans certains cas, cette quantité augmente. (NIH, 2011) Autres symptômes :

  • fièvre
  • présence de sang dans l’urine
  • épuisement
  • confusion
  • nausées/vomissements
  • éruptions cutanées
  • rétention d’eau, enflures
  • gain de poids (causé par la rétention d’eau)
  • sensation de ballonnement
  • augmentation de la tension artérielle.

Diagnostic

Si le médecin soupçonne que vos reins ne fonctionnent pas correctement, il recueillera en détail vos antécédents médicaux. Il vous posera des questions sur les antécédents médicaux de votre famille et vous demandera :

  • quels médicaments vous prenez
  • à quelle fréquence vous les prenez
  • depuis combien de temps vous les prenez

Il est important d’indiquer au médecin si vous prenez des médicaments, y compris des antidouleurs en vente libre et des suppléments diététiques. Ces substances peuvent avoir un impact important sur les reins.

Ensuite, le médecin auscultera votre cœur et vos poumons. La présence de liquide dans les poumons est un signe fréquent d’insuffisance rénale. Elle peut être révélée par des changements dans les sons respiratoires. L’hypertension est aussi un signe potentiel de problèmes rénaux.

Les analyses de sang suivantes servent à évaluer la fonction rénale :

  • formule sanguine complète
  • dosage de l’azote uréique sanguin
  • dosage de la créatinine sanguine
  • dosage des gaz sanguins (indique les taux d’oxygène et de gaz carbonique dans le sang)

Exemples de tests pouvant être utilisés pour détecter des problèmes rénaux :

  • analyse d’urine
  • échographie des reins
  • biopsie des reins

Si le médecin soupçonne que vos problèmes rénaux résultent de l’effet secondaire d’un médicament ou d’une mauvaise interaction entre médicaments, il pourra vous demander d’arrêter le médicament en question. Dans de nombreux cas, cela suffira à rétablir rapidement la fonction rénale.

Traitement

Cela dépend de sa cause.

Quand la NIA est causée par une allergie à un médicament, l’arrêt du médicament suffit. D’autres cas de NIA peuvent être traités à l’aide de médicaments anti-inflammatoires. Un traitement rapide entraîne souvent un rétablissement complet.

Certains cas de néphrite interstitielle causent des dommages permanents aux reins avant d’être diagnostiqués. Ces dommages doivent être traités. En éliminant le sel de son régime alimentaire, on peut améliorer la rétention d’eau et l’hypertension. Un régime faible en protéines peut aussi aider à améliorer la fonction rénale.

Dans les cas graves, une dialyse peut s’avérer nécessaire pour soutenir la fonction rénale. En cas d’insuffisance rénale, une greffe sera parfois nécessaire.

A lire

Anémie aplasique idiopathique : causes, symptômes et traitement

Irene

Dosage de créatinine dans les urines : causes, symptomes et traitement

Irene

Surdose d’acétaminophène avec codéine : causes, symptômes et traitement

Irene

Résection transurétrale de la prostate : causes, symptomes et traitement

Irene

Douleur au talon : causes, symptômes et traitement

Irene

Réduction chirurgicale : causes, symptômes et traitement

Irene

Occlusion vasculaire rétinienne : causes, symptomes et traitement

Irene

Aliments favorables au sommeil : causes, symptomes et traitement

Irene

Radiographie de la colonne thoracique : causes, symptomes et traitement

Irene