annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Mesure de la protéine S : causes, symptomes et traitement

Rate this post

La protéine S est l’une des nombreuses protéines qui jouent un rôle important dans l’organisme. Elle sert à réguler le processus de coagulation. La capacité du sang à coaguler est très importante. Elle contribue à éviter les hémorragies en cas de blessure. Cependant, la formation d’un caillot de sang dans une artère ou une veine (qu’on appelle thrombose) peut être extrêmement dangereuse.

Le corps contient des coagulants et des anticoagulants. Les coagulants encouragent la coagulation, tandis que les anticoagulants permettent de l’empêcher. La protéine S est un anticoagulant. S’il n’y en a pas suffisamment, cela augmente les chances de formation d’un caillot de sang qui pourrait être dangereux. Une dose appropriée de protéine S est nécessaire pour assurer le bon déroulement du processus de coagulation.

Un médecin prescrira généralement une mesure de la protéine S s’il veut vérifier son taux dans votre sang.

Utilisation

Raisons les plus courantes :

Antécédents familiaux

Dans certains cas, le déficit en protéine S est héréditaire. Certaines personnes naissent simplement avec une dose de cet anticoagulant spécifique qui est insuffisante. Un médecin peut prescrire cette mesure si un patient a un ou plusieurs membres dans sa famille qui ont déjà eu des caillots de sang dangereux ou qui ont un déficit en protéine S.

Incidents liés à des caillots

Si une personne a un caillot de sang qui se forme dans une veine ou une artère (thrombose), une mesure de la protéine S sera souvent réalisée. Cette mesure aide les médecins à déterminer la cause de la thrombose. Les caillots associés à un déficit en protéine S ont tendance à se former dans les veines.

Symptômes

Exemples de causes d’un faible taux de protéine S :

  • facteurs génétiques
  • grossesse
  • VIH
  • prise de coagulants sous ordonnance (warfarine et autres types de médicaments)
  • maladie du foie
  • carence en vitamine K
  • infection

Symptômes

Pour la plupart des personnes qui ont un déficit en protéine S, la formation d’un caillot de sang potentiellement dangereux est souvent le premier signe que quelque chose ne va pas. Le caillot de sang apparaît le plus souvent dans la jambe ou dans la poitrine, et aucun autre symptôme n’est généralement présent avant la formation de ce caillot.

Il est également important de noter qu’un déficit en protéine S n’est pas toujours synonyme d’une thrombose. Certaines personnes ayant un déficit en protéine S peuvent n’avoir aucun autre problème tout au long de leur vie.

Résultats

Avant cet examen, votre médecin évaluera vos antécédents médicaux et vous demandera de lui indiquer les médicaments que vous prenez afin de pouvoir déterminer la meilleure date pour réaliser la mesure, et il vous précisera ce que vous devez faire pour vous y préparer. Deux considérations à prendre en compte avant la mesure :

  • Cet examen doit être réalisé au plus tôt 10 jours après la thrombose.
  • Il vous faudra arrêter les anticoagulants pendant au moins deux semaines pour obtenir de meilleurs résultats.

Vous devrez effectuer une prise de sang pour mesurer votre taux de protéine S. Une aiguille sera insérée dans une veine de votre bras ou de votre main, et le sang sera recueilli dans un tube. Il se peut que vous ressentiez une légère douleur lors de l’insertion de l’aiguille et un endolorissement ensuite. Les complications graves sont néanmoins rares.

Résultats

Votre médecin interprétera vos résultats et discutera avec vous de votre diagnostic et de toute anomalie éventuelle. Les résultats sont généralement présentés en pourcentage d’inhibition. Ce pourcentage doit se trouver entre 60 et 150. Il se peut que les résultats soient légèrement différents d’un laboratoire à l’autre. Un taux élevé de protéine S n’est généralement pas la cause du problème, tandis qu’un faible taux indique au contraire un déficit en protéine S, ce qui peut être signe indicateur d’une infection ou d’une possibilité de formation de caillots sanguins.

Suivi

Si votre diagnostic est confirmé, le suivi dépendra de la cause. Quelquefois, votre faible taux en protéine S est en fait dû à un autre problème. Dans ce cas, il s’agit de traiter le problème sous-jacent.

Pour les personnes qui ont hérité de ce déficit, il faudra généralement tenter de réduire ou d’éliminer les facteurs de risque de formation de caillots. Des changements de mode de vie simples (p. ex., arrêter de fumer, faire de l’exercice régulièrement et éviter les contraceptifs comme la pilule) peuvent permettre de réduire vos chances d’avoir un faible taux de protéine S, évitant ainsi autant que possible la formation d’un caillot dangereux.

A lire

Le foramen ovale perméable : causes, symptomes et traitement

Irene

Surdose d’acétaminophène avec codéine : causes, symptômes et traitement

Irene

Lymphome cérébral primaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements pour la démence : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements de la ménopause : causes, symptomes et traitement

Irene

Données de base sur la vaccination : causes, symptomes et traitement

Irene

Atrophie musculaire : causes, symptômes et traitement

Irene

La maladie de Wilson : causes, symptômes et traitement

Irene

Hémorroïdes : causes, symptomes et traitement

Irene