annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Eczéma dyshidrotique : causes, symptomes et traitement

Rate this post

L’eczéma dyshidrotique (ou dyshidrose) est une affection cutanée dans laquelle des vésicules se développent sur les plantes des pieds et/ou sur les paumes des mains. Ces vésicules entraînent généralement des démangeaisons et peuvent être remplies de fluide (sérum). Ces vésicules persistent généralement environ trois semaines. Ils peuvent être liés à des allergies saisonnières ou à du stress.

Causes

La cause de l’eczéma dyshidrotique est inconnue. Les spécialistes estiment que cette condition serait liée à des allergies saisonnières (par exemple le rhume des foins) : il est donc possible que ces vésicules fassent plus souvent leur apparition au printemps, à la saison des allergies.

Risques

L’eczéma dyshidrotique intervient deux fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Les médecins pensent que vous présentez davantage de risques de développer cette condition si vous éprouvez des taux de stress élevés, ou si vous avez des allergies. Certains médecins estiment que l’eczéma dyshidrotique pourrait bien être un type de réaction allergique.

Il est possible que vous soyez plus susceptible de développer un eczéma dyshidrotique si vos mains ou vos pieds sont souvent humides ou au contact de l’eau, ou si vous êtes exposé(e) à des sels métalliques (cobalt, chrome et nickel) dans le cadre de vos activités professionnelles.

Symptômes

Si vous souffrez d’eczéma dyshidrotique, vous allez remarquer la formation de vésicules sur vos doigts, vos orteils, vos mains et/ou vos pieds. Les vésicules apparaissent le plus souvent en bordure de ces zones et seront probablement remplies de fluide. Il arrive que des vésicules de taille plus importante se forment, ce qui peut s’avérer particulièrement douloureux. Les vésicules entraînent en principe beaucoup de démangeaisons, ainsi qu’éventuellement de la desquamation. Certains patients signalent que les zones affectées peuvent se craqueler et s’avérer douloureuses au toucher.

Les vésicules peuvent persister jusqu’à trois semaines avant de commencer à s’assécher. En séchant, elles vont se craqueler, ce qui peut s’avérer douloureux. Si vous avez gratté les zones affectées, vous avez probablement remarqué que la peau devient plus épaisse et qu’elle est spongieuse au toucher.

Diagnostic

Dans la plupart des cas, le médecin est en mesure de diagnostiquer un eczéma dyshidrotique à partir d’un simple examen soigné de la peau. Les symptômes de l’eczéma dyshidrotique étant comparables à ceux d’autres conditions cutanées, le médecin pourra choisir de pratiquer un certain nombre d’examens. Ces examens pourront inclure une biopsie cutanée (ce qui implique de prélever une petite quantité de peau pour analyse en laboratoire). La biopsie va permettre d’exclure d’autres causes possibles des vésicules, notamment une infection de type fongique.

Si le médecin pense que votre crise d’eczéma dyshidrotique est directement liée à des allergies, une analyse cutanée de dépistage allergique pourra également être prescrite.

Traitement

Si vous êtes atteint(e) d’une crise légère d’eczéma dyshidrotique, le médecin pourra éventuellement vous prescrire des antihistaminiques (Claritine ou Bénadryl, par exemple), afin de réduire vos symptômes. L’application de compresses humides va également contribuer à réduire la gêne liée à des démangeaisons cutanées.

Le médecin pourra également recommander l’application des substances suivantes deux fois par jour pour soulager les démangeaisons :

  • gelée de pétrole (pétrolatum) telle que la Vaseline ;
  • crèmes à consistance riche, telles que Lubriderm ou Eucerin.
  • huile minérale ;
  • pommades à base de stéroïdes ou de corticostéroïdes.

En cas de crise grave d’eczéma dyshidrotique, le médecin pourra suggérer d’autres solutions de traitement, notamment :

  • une thérapie aux ultraviolets ;
  • des comprimés de stéroïdes ;
  • des préparations à base de goudron (Dénorex et T/Gel par exemple) ;
  • Plus rarement, des pommades à base d’immunosuppresseurs (Protopic et Elidel, par exemple) ;

Afin d’éviter d’aggraver la douleur et les démangeaisons, éviter de gratter ou de rompre les vésicules. S’il est important de se laver les mains régulièrement, il est préférable d’éviter le contact prolongé avec l’eau (par exemple les bains ou fréquents lavages de mains) ; évitez également d’utiliser des produits irritants pour la peau (lotions parfumées ou liquide vaisselle).

Pronostic

L’eczéma dyshidrotique disparaît en règle générale dans un délai de quelques semaines sans complications. Si vous ne grattez pas la peau affectée, vous éviterez éventuellement les traces ou cicatrices marquées.

Si vous grattez la zone affectée, il est possible que vous éprouviez une gêne, ou que la crise mette plus longtemps à guérir. En vous grattant et en faisant en sorte que les vésicules craquent, vous risquez également de contracter une infection bactérienne.

Les crises d’eczéma dyshidrotique peuvent guérir complètement, mais elles peuvent également récidiver. Les causes de l’eczéma dyshidrotique étant inconnues, il reste aux médecins à découvrir comment prévenir et guérir définitivement cette condition.

A lire

Ventriculographie isotopique : causes, symptomes et traitement

Irene

Paralysie du sommeil : causes, symptomes et traitement

Irene

Anémie hémolytique auto-immune induite par les médicaments : causes, symptômes et traitement

Irene

Données de base sur la vaccination : causes, symptomes et traitement

Irene

Aliments favorables au sommeil : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements de la ménopause : causes, symptomes et traitement

Irene

Cinquième maladie de l’enfant (mégalérythème épidémique) : causes, symptomes et traitement

Irene

Syndrome d’Ehlers-Danlos : causes, symptômes et traitement

Irene

Dosage de créatinine dans les urines : causes, symptomes et traitement

Irene