annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Anomalies de la démarche : causes, symptomes et traitement

Rate this post

Les anomalies de la démarche sont des schémas de marche anormaux, incontrôlables. Ils peuvent être héréditaires ou causés par d’autres facteurs, tels que des maladies ou des accidents. Les anomalies de la démarche peuvent affecter les muscles, les os ou les nerfs des jambes.

Ces anomalies peuvent être présentes dans toute la jambe, ou dans certaines parties de la jambe, telles que dans le genou ou la cheville. Des problèmes de pied peuvent également entraîner des anomalies de la démarche.

Ces pathologies peuvent être temporaires ou de long terme, suivant leur cause. Les anomalies de la marche sévères pour exiger une physiothérapie et des soins médicaux de long terme. Les anomalies de la marche sont souvent appelées anomalies de la démarche. La démarche fait référence à la façon de marcher.

Causes

Une difficulté à marcher peut survenir temporairement en raison de piqûres d’insectes, de coupures, d’hématomes ou de fracture osseuse. Toutefois, les anomalies de la démarche peuvent également être causées par des maladies qui affectent les jambes, le cerveau, les nerfs ou la colonne vertébrale.

Il existe de nombreuses causes d’anomalies de la démarche. Les plus fréquentes incluent :

  • arthrite ;
  • malformations congénitales telles que pied-bot ;
  • accident aux jambes ;
  • fractures osseuses ;
  • infections qui endommagent les tissus à l’intérieur des jambes ;
  • entorse du muscle fléchisseur commun des orteils (une blessure courante chez les athlètes, qui provoque une douleur dans les tibias) ;
  • tendinite (inflammation des tendons) ;
  • troubles psychologiques y compris névrose de conversion ;
  • infections de l’oreille interne ;
  • troubles du système nerveux, tel qu’infirmité motrice cérébrale.

Bien que la plupart de ces pathologies ne durent pas longtemps, certaines, comme l’infirmité motrice cérébrale, peuvent causer des anomalies permanentes de la marche.

Symptômes

Les anomalies de la démarche se divisent en cinq groupes en fonction de leurs symptômes :

Démarche festinante

Cette anomalie de la démarche se caractérise par une posture rigide, avachie. Une personne atteinte de cette pathologie marche en ayant la tête et le cou projetés vers l’avant.

Démarche en ciseaux

Une personne atteinte de cette anomalie marche en adoptant une posture courbée et un croisement des jambes vers l’intérieur. Une personne qui a une démarche en ciseaux peut avoir les genoux ou les jambes qui se touchent ou qui se croisent.

Démarche ataxo-spasmodique

Une personne qui présente une démarche ataxo-spasmodique traîne les pieds en marchant. Sa façon de marcher peut sembler très raide.

Steppage

Une personne atteinte de cette pathologie marche en ayant les doigts de pied pointant vers le bas avant que l’arrière du pied ne touche le sol.

Démarche en canard

Une personne qui a cette démarche se dandine d’un côté à l’autre en marchant.

Une claudication (fait de boiter) est également considérée comme une anomalie de la démarche. Une claudication peut être permanente ou temporaire.

Diagnostic

Au cours de l’examen physique, votre médecin examinera vos symptômes et vos antécédents médicaux et observera la façon dont vous marchez. Il pourra prescrire des examens pour vérifier votre fonction nerveuse au musculaire. Cela aidera votre médecin à déterminer si un problème structurel est à l’origine de votre affection.

Si vous avez récemment été victime d’un accident ou d’une chute, le médecin pourra vous faire passer un test d’imagerie, tel qu’une radiographie, pour vérifier toutes fractures ou fêlures. Un test d’imagerie plus en profondeur, tel qu’une IRM, pourra également être demandé pour vérifier une lésion des tendons et des ligaments.

Traitement

Une anomalie de la démarche peut disparaître lorsque l’affection sous-jacente est traitée. Si vous avez un os fracturé, une opération ou un plâtre pourront être fournis pour ressouder l’os.

La kinésithérapie peut également être utilisée pour aider à traiter les anomalies de la démarche. Au cours des séances de kinésithérapie, vous apprendrez à faire des exercices conçus pour renforcer les muscles et corriger la façon dont vous marchez.

Si une infection est à l’origine de votre anomalie de la démarche, des antibiotiques ou des médicaments antiviraux seront prescrits pour traiter l’infection, ce qui devrait améliorer vos symptômes.

Si vous avez une anomalie de la démarche permanente, vous pourrez recevoir des dispositifs d’assistance, tels que des béquilles, un déambulateur, des attelles ou une canne.

Prévention

Les anomalies de la démarche congénitales ne peuvent pas être prévenues. Toutefois, les anomalies causées par un accident peuvent être évitées.

Lorsque vous participez à des sports de contact ou à des activités extrêmes, tels que le vélo cross, assurez-vous de porter des vêtements protecteurs. Le fait de protéger vos jambes et vos pieds avec des jambières, des genouillères, des protège-chevilles et des vêtements protecteurs peut minimiser le risque de blessure à la jambe et au pied.

A lire

Hémorroïdes : causes, symptomes et traitement

Irene

Tachycardie ventriculaire : causes, symptomes et traitement

Irene

Barotraumatisme de l’oreille, ou barotraumatisme auriculaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Embolie artérielle : causes, symptômes et traitement

Irene

Hyperactivité : causes, symptômes et traitement

Irene

Agoraphobie : causes, symptomes et traitement

Irene

Tic moteur chronique : causes, symptômes et traitement

Irene

Appétit accru : causes, symptômes et traitement

Irene

Phlébographie des jambes/extrémités inférieures : causes, symptomes et traitement

Irene