annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Analyse de G6PD : causes, symptomes et traitement

Rate this post

L’analyse de G6PD permet de mesurer le niveau de glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD), une enzyme (type de protéine) présente dans le sang.

Le G6PD permet aux cellules de globules de rouges de fonctionner normalement. Il les protège également de sous-produits potentiellement nocifs pouvant s’accumuler lorsque l’organisme combat une infection ou en réaction à certains médicaments.

L’analyse de G6PD nécessite un échantillon de sang. Elle est généralement prescrite dans le cadre du dépistage du déficit en G6PD.

Utilisation

Le déficit en G6PD est un trouble héréditaire pouvant être à l’origine d’un type particulier d’anémie, l’anémie hémolytique. L’anémie est une anomalie du sang se caractérisant par une insuffisance de globules rouges dans l’organisme.

Le G6PD protège les globules rouges riches en oxygène des substances appelées dérivés réactifs de l’oxygène qui s’accumulent dans l’organisme au cours d’une fièvre, d’une infection ou en réaction à certains médicaments. En cas d’insuffisance en G6PD, les globules rouges riches en oxygène ne seront pas protégés contre ces substances. Cela provoquera la nécrose des globules, entraînant l’anémie.

Dans le cas de l’anémie hémolytique, l’organisme ne peut pas produire suffisamment de globules rouges riches en oxygène pour remplacer ceux qui ont été détruits. Certains aliments, médicaments, infections, ainsi qu’un stress important, peuvent déclencher un épisode hémolytique, qui correspond à la destruction rapide de globules rouges riches en oxygène.

Votre médecin pourra prescrire une analyse de G6PD s’il soupçonne la présence d’une anémie hémolytique sur la base de certains symptômes, notamment les suivants :

  • hypertrophie de la rate
  • évanouissement
  • fatigue
  • jaunisse
  • teint pâle
  • rythme cardiaque élevé
  • urines rouges ou brunes
  • essoufflement

Le plus souvent, l’analyse de G6PD n’est réalisée que lorsque les autres causes de l’anémie ou de la jaunisse ont été exclues. L’analyse sera réalisée après la stabilisation d’un épisode.

Cette analyse pourra être prescrite en vue de surveiller un traitement ou de confirmer les résultats d’autres analyses de sang.

Risques

Les prélèvements sanguins sont des procédures de routine, et il est rare qu’ils aient des effets secondaires sérieux.

Les risques, très rares, d’une prise de sang sont les suivants :

  • saignement sous la peau (hématome)
  • saignement excessif
  • évanouissement
  • infection

Préparation

Informez votre médecin de tout traitement en cours, qu’il s’agisse de médicaments sur ordonnance ou de simples compléments nutritionnels. Il ou elle pourra vous conseiller d’interrompre la prise de certains médicaments suceptibles de fausser les résultats avant l’examen.

Avertissez votre médecin si vous avez consommé des fèves ou pris des médicaments tels que des antibactériens, diurétiques ou anticonvuslants. Tous ces produits peuvent provoquer des réactions indésirables, en particulier chez les personnes souffrant de déficit en G6PD.

L’examen pourra être reporté si vous souffrez d’une crise hémolytique. D’après la Bibliothèque nationale de médecine (NLM), un grande nombre des cellules à faible niveau de G6PD sont détruites au cours de ces crises. L’examen risquera donc de révéler un niveau normal de G6PD (NLM, 2012).

Votre médecin vous donnera des instructions complètes sur la meilleure façon de vous préparer pour la prise de sang.

Interventions

La prise de sang pourra être réalisée à l’hôpital ou dans un laboratoire d’analyses spécialisé.

Votre peau sera nettoyée avant l’examen afin d’empêcher la contamination du prélèvement par des micro-organismes pouvant se trouver à sa surface. L’infirmier ou technicien placera sans doute sur votre bras un garrot ou un autre dispositif destiné à exercer une certaine pression sur votre bras. Ceci rendra les veines plus visibles.

Le technicien prélèvera plusieurs échantillons de sang dans votre bras. Il ou elle placera une gaze et un pansement sur le site de ponction une fois la prise de sang terminée.

Les échantillons sanguins seront ensuite envoyés à un laboratoire pour analyse. Lorsqu’ils seront prêts, les résultats seront transmis à votre médecin.

Suivi

Lorsque les résultats de votre analyse de G6PD seront disponibles, votre médecin en discutera avec vous au cours d’une consultation de suivi.

Un niveau insuffisant de G6PD dans le sang indique un déficit héréditaire. Il n’existe pas de remède permettant de guérir cette pathologie. Cependant, il est possible de prévenir les crises hémolytiques et les symptômes de l’anémie en évitant certains facteurs déclenchants. D’après l’American Family Physician (AFP), les facteurs déclenchants liés au déficit en G6PD sont les suivants (AFP, 2005) :

  • les fèves
  • les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène
  • les médicaments prescrits pour le traitement des infections bactériennes ou fongiques
  • le naphtalène, un composé présent dans les insecticides anti-mites et les déodorisants utilisés pour la cuvette des WC.

Votre médecin discutera des résultats avec vous et décidera des prochaines mesures à prendre.

A lire

Tachycardie ventriculaire : causes, symptomes et traitement

Irene

Résection transurétrale de la prostate : causes, symptomes et traitement

Irene

Lymphome cérébral primaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Alcaptonurie : causes, symptomes et traitement

Irene

Dysbêtalipoprotéinémie familiale : causes, symptomes et traitement

Irene

Traitements de la ménopause : causes, symptomes et traitement

Irene

Analyse de la pyruvate kinase : causes, symptomes et traitement

Irene

Infection de l’oreille moyenne (otite) : causes, symptômes et traitement

Irene

Cauchemars : causes, symptomes et traitement

Irene