annonce-no1.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Achalasie : causes, symptomes et traitement

Rate this post

L’achalasie est une condition qui affecte l’œsophage (à savoir le tube qui transporte les aliments de la gorge à l’estomac). Chez les personnes atteintes d’achalasie, l’œsophage ne fonctionne pas correctement. Les aliments peuvent même s’y trouver bloqués. Cette pathologie peut s’avérer liée à des lésions nerveuses au niveau de l’œsophage. Il peut s’agir de dommages au niveau du sphincter œsophagien inférieur, À savoir une valvule qui assure la séparation entre l’œsophage et l’estomac.

Causes

L’achalasie peut intervenir pour diverses raisons. La détermination de causes spécifiques est parfois difficile. Cette condition peut être d’origine héréditaire, ou bien due à une pathologie auto-immune, dans le cadre de laquelle le corps s’attaque lui-même. La dégénérescence des nerfs de l’œsophage contribue souvent aux symptômes avancés de cette pathologie.

D’autres troubles peuvent provoquer des symptômes similaires à ceux de l’achalasie. Le cancer de l’œsophage en fait partie. Il peut également s’agir d’une infection rare de type parasitaire, la maladie de Chagas.

Risques

L’achalasie intervient généralement chez les personnes d’âge mûr et chez les seniors. Le risque de contracter cette maladie est alors plus élevé. L’achalasie est également plus courante chez les personnes présentant des antécédents de la maladie, ainsi que chez celles atteintes d’affections auto-immunes.

Symptômes

Les personnes atteintes d’achalasie présentent souvent des troubles de la déglutition, ou ont la sensation d’avoir des aliments coincés dans l’œsophage. Cet état est également désigné dysphasie. Ce symptôme peut entraîner une toux et augmenter le risque d’aspiration, à savoir d’inhalation de la nourriture ou d’étouffement avec des aliments. Autres symptômes :

  • douleur ou gêne au niveau de la poitrine ;
  • perte de poids ;
  • brûlures d’estomac ;
  • douleur ou gêne intense après un repas.

Les personnes atteintes d’achalasie peuvent également subir des régurgitations ou reflux. Ces symptômes peuvent indiquer d’autres conditions gastrologiques telles que le reflux gastro-œsophagien.

Diagnostic

Les médecins soupçonnent fréquemment un cas d’achalasie chez les patients présentant des troubles de la déglutition (aussi bien pour des aliments solides que liquides), en particulier si le problème s’aggrave dans la durée.

Pour diagnostiquer l’achalasie, les médecins peuvent recourir à une manométrie œsophagienne, ce qui implique la mise en place d’un tube dans l’œsophage pendant que vous avalez. Ce tube enregistre l’activité musculaire et fait en sorte que tout fonctionne correctement. Il sera également fait appel à une radiographie (ou autre examen de ce type) de l’œsophage pour diagnostiquer cette pathologie. D’autres médecins préfèrent réaliser une endoscopie. Dans cette intervention, une petite caméra est placée dans l’œsophage pour repérer tout problème.

Traitement

La plupart des traitements de l’achalasie impliquent le sphincter de l’œsophage inférieur. Plusieurs types de traitements peuvent être utilisés, soit pour réduire provisoirement les symptômes, soit pour modifier de manière permanente la fonction de la valvule.

Les médicaments par voie orale sont fréquemment la première ligne de traitement. Les nitrates ou inhibiteurs calciques peuvent contribuer à détendre le sphincter de sorte que les aliments puissent être facilement assimilés. Les médecins peuvent également utiliser du Botox pour détendre le sphincter.

Pour un traitement plus permanent de l’achalasie, les médecins peuvent soit dilater le sphincter, soit le modifier. La dilatation est généralement effectuée par l’insertion d’un ballonnet dans l’œsophage. Le ballonnet est ensuite gonflé, ce qui étire le sphincter et favorise le bon fonctionnement de l’œsophage. La dilatation déchire cependant parfois le sphincter. Dans ce cas de figure, une nouvelle intervention chirurgicale sera éventuellement nécessaire pour le réparer.

La myotomie de l’œsophage est un type d’intervention utilisé pour aider les personnes atteintes d’achalasie. Les médecins pratiquent une incision plus ou moins grande pour accéder au sphincter et le modifier avec précaution de manière accéder plus facilement à l’estomac. Les myotomies œsophagiennes sont pratiquées avec succès dans leur très grande majorité. Cependant, il arrive que certains patients soient par la suite atteints de reflux gastro-œsophagien, les acides stomacaux refluant dans l’œsophage, ce qui entraîne des brûlures d’estomac.

Pronostic

Le pronostic de cette condition est variable. Un certain nombre de patients présentent de très légers symptômes. Pour d’autres, le traitement peut s’avérer extrêmement réussi. Il arrive que plusieurs traitements soient nécessaires pour gérer les symptômes.

Malheureusement, si l’intervention de dilatation ne fonctionne pas la première fois, une intervention peut s’avérer nécessaire. En règle générale, les chances de réussite diminuent avec chaque dilatation. Les médecins font généralement appel à d’autres techniques de traitement en cas d’échec répété des dilatations.

Le taux de réussite de la myotomie œsophagienne est estimé s’inscrire dans une fourchette comprise entre 80 et 90 %. Les patients peuvent cependant développer des complications. Il s’agit notamment :

  • de problèmes liés au déchirement de l’œsophage ;
  • reflux gastro-œsophagien ;
  • conditions respiratoires liées au passage d’aliments de l’œsophage dans la trachée.

A lire

Tic moteur chronique : causes, symptômes et traitement

Irene

Analyse de la concentration de chlorure dans le sang : causes, symptomes et traitement

Irene

Bulles : causes, symptômes et traitement

Irene

Cinquième maladie de l’enfant (mégalérythème épidémique) : causes, symptomes et traitement

Irene

Mesure de la protéine S : causes, symptomes et traitement

Irene

Dosage de créatinine dans les urines : causes, symptomes et traitement

Irene

Syndrome d’Ehlers-Danlos : causes, symptômes et traitement

Irene

Tests de dépistage du mélanome : causes, symptomes et traitement

Irene

Surdose d’acétaminophène avec codéine : causes, symptômes et traitement

Irene